Pompe à chaleur de piscine : conseils d'achat, comparatifs (guide complet 2016)

En l’espace de quelques années, les pompes à chaleur dédiées aux piscines ont connu plusieurs innovations majeures. Grâce à des équipes techniques toujours plus compétentes, les fabricants ont su développer des produits puissants, écologiques et simples à utiliser.

De nos jours, disposer d’une pompe à chaleur est un véritable plus pour pouvoir se baigner dans une eau à la température désirée. De plus, ce type d’équipement va vous permettre d’en profiter plus longtemps au cours de l’année, et non, uniquement pendant les beaux jours estivaux (météo souvent capricieuse…).

Au sein de ce dossier, nous allons vous expliquer le fonctionnement d’une pompe à chaleur de piscine, vous décrire ses avantages comme ses inconvénients, vous donner des conseils pour bien choisir, vous donner des astuces pour bien l’entretenir, et bien sûr, nous vous indiquerons notre Top 5 des meilleures pompes à chaleur de piscine. Vous pouvez déjà enfiler votre maillot de bain, l’eau est bientôt à bonne température !

À quoi sert une pompe à chaleur de piscine ?

Concrètement, une pompe à chaleur de piscine permet de chauffer l’eau de votre bassin entre 15 et 28 degrés (dans la plupart des cas). Vous n’aurez plus à attendre qu’il fasse chaud et beau pour profiter de votre piscine.

Nous insistons sur le fait que cette pompe est totalement intégrée au circuit de traitement de l’eau. Plus précisément, elle se trouve entre l’étape de filtration et l’étape de mise en bassin. Sachez que ce procédé est très répandu et qu’il propose le meilleur rendement coût/consommation énergétique.

Fonctionnement de la pompe à chaleur de piscine

La pompe à chaleur de piscine a la particularité de convertir les calories présentes dans l’air en chaleur. Une fois que l’air est « chauffé », le résultat est « appliqué » à l’eau du bassin qui devient alors plus chaude. La mécanique est parfaitement inverse à celle d’un réfrigérateur.

Voici les étapes détaillées :

  1. La chaleur de l’air est capturée
  2. Cette chaleur est transportée vers le fluide dit « frigorigène » qui va avoir la capacité de générer un gaz
  3. Le compresseur prend le relais afin de comprimer ce gaz (la température monte)
  4. Le condenseur sera alors en charge de récupérer ce flux afin de transmettre cette « chaleur » à l’eau (le gaz devient alors liquide)

Dans l’immense majorité des cas, les PAC (Pompes à Chaleur) fonctionnent sur la mécanique décrite dite air-eau. Nous précisons à nouveau que cette étape se déroule après la filtration et avant que l’eau ne soit envoyée vers le bassin.

Autrement dit, le rôle de la pompe à chaleur de piscine est de convertir l’air en énergie dite « thermique ». Nous insistons sur le fait que la PAC doit être installée à l’extérieur, et non comme nous le voyons parfois, à l’intérieur. L’efficacité s’en trouve décuplée et votre plaisir de baignade aussi ! Élémentaire mon cher Watson !

Avantages et inconvénients d’une PAC

La mécanique développée ci-dessus comprend inévitablement des avantages et des inconvénients. Voici les principaux éléments à garder en tête afin de bien choisir votre pompe à chaleur de piscine.

Les points forts d’une PAC

  • Le plus grand avantage d’une PAC ne devrait pas vous déplaire : elle est ECONOMIQUE. En effet, le coût de fonctionnement est très largement inférieur à celui d’un système de chauffage classique. En utilisant la « gratuité » de l’air, la matière première ne coûte rien ! Le coût final est uniquement lié à l’électricité nécessaire pour convertir les calories en chaleur. À titre indicatif, lorsque la PAC consomme 1kWh d’électricité, elle en produit entre 3 kWh et 7 kWh.
  • La PAC est respectueuse d’un point de vue écologique. Les calories qui sont dans l’air sont renouvelables à l’infini, et ce, au contraire des énergies fossiles. Nous précisons également que la pompe à chaleur ne rejette RIEN dans l’atmosphère (ni pollution ni odeur).
  • La pompe à chaleur est réversible. Autrement dit, elle permet de réchauffer l’eau de la piscine, mais aussi de la refroidir !
  • La PAC est particulièrement simple à installer et à utiliser. Que vous soyez un bricoleur chevronné ou un novice, vous n’aurez pas à vous tracasser concernant l’installation de votre PAC. Il suffit de la raccorder au système hydraulique (tout est déjà prévu à cet effet sur votre piscine - système de by-pass) et à une source d’électricité. Concernant son utilisation, la PAC est autonome et vous n’aurez qu’une seule action à réaliser : l’allumer ou l’éteindre, cela est du domaine du possible, non ?
  • La PAC est utilisation PARTOUT. Que vous résidiez au Pôle Nord ou dans les Bermudes, la pompe à chaleur dispose de différentes caractéristiques pour fonctionner partout. Idem concernant le volume de la piscine, il existe des modèles spécifiques pour chaque besoin.
  • Une fiabilité reconnue à toute épreuve. Les fabricants sont réputés pour leur savoir-faire et la robustesse de leur PAC. La notion d’obsolescence programmée n’a pas lieu d’être au pays des PAC.

Les points faibles d’une PAC

  • Le prix à l’achat est plus élevé que toutes les autres options existantes pour chauffer l’eau de votre piscine. Toutefois, comme signalé au-dessus, le coût de fonctionnement est presque nul. Selon notre expérience, votre PAC sera rentabilisée en moins de 7 ans versus les prix moyens pratiqués.
  • La température extérieure peut avoir un impact sur le rendement de votre pompe à chaleur. À ce titre, il est d’autant plus important de choisir la PAC la plus adaptée à votre situation géographique.
  • La PAC a besoin de temps pour atteindre la température souhaitée. Comme pour le chauffage d’une maison, il n’y a pas de miracle puisqu’il faut attendre pour profiter d’une eau à la température désirée. À titre indicatif, la température la plus élevée (28 degrés) est atteignable en 3 jours « pleins ». Ensuite, il suffira d’entretenir cette température à raison de quelques heures par jour.
  • Certains modèles de PAC sont bruyants, mais nous ne vous proposons que les plus discrètes (voir notre comparatif de PAC ci-dessous).

Les pompes à chaleur de maison peuvent également chauffer votre piscine

Lors de vos recherches, nous imaginons que vous vous êtes intéressé à la possibilité de profiter de la pompe à chaleur pour chauffer l’eau de votre piscine ET votre maison. Sur internet, nous pouvons lire tout et son contraire. D’un côté, les fabricants indiquent qu’il est préférable d’opter pour 2 pompes distinctes, alors que, de l’autre, certains particuliers estiment qu’il est possible d’utiliser une seule et même pompe.

Pour tordre le cou à ces idées reçues, nous préférons êtes clairs : OUI, une seule pompe à chaleur peut chauffer l’eau de votre bassin et votre intérieur. Toutefois, il faut notamment faire attention à l’installation afin que l’échangeur à plaques (en titane) soit dimensionné avec justesse (à voir au cas par cas). De plus, il faut, dans la plupart des cas, faire intervenir un spécialiste pour faire basculer le chauffage d’un point vers un autre.

Deux modèles de pompe à chaleur : horizontale ou verticale

Dans l’écosystème des PAC, il y a 2 modèles dont voici les caractéristiques, les points forts et les points faibles :

  • Les PAC verticales : le ventilateur est placé sur le dessus de la pompe (l’air et le « bruit » vont vers le haut). À titre indicatif, ces PAC sont souvent de fabrication américaine. Ces modèles sont plus silencieux et peuvent être placés à proximité du bassin sans que vous ne « sentiez » l’air se faufiler entre vos jambes lorsque vous vous baladerez à côté. Toutefois, les impuretés (feuilles, branches, etc…) peuvent tomber dans le ventilateur.
  • Les PAC horizontales : le ventilateur est placé sur la façade de la pompe (l’air et le « bruit » vont vers le côté). Ces PAC sont souvent de fabrication européenne. Les PAC horizontales sont particulièrement discrètes et leur forme permet une meilleure intégration au décorum domestique. Cela étant, nous vous recommandons de bien choisir son emplacement, car l’air rejeté est particulièrement froid !

Qu'est-ce que le COP ?

Le COP est tout simplement l’une des informations les plus importantes concernant votre choix final. Le COP est le coefficient de performance de votre pompe à chaleur de piscine. En d’autres termes, il s’agit du rendement offert par une PAC. Cette donnée rend la comparaison entre les pompes à chaleur encore plus simple.

Ce coefficient de performance permet en un clin d’oeil de connaître la puissance consommée ET la puissance effective de la PAC. À titre indicatif et pour vous donner un ordre d’idée, ce rendement est le suivant : Puissance consommée = entre 1 et 2,5 kWh // Puissance restituée = entre 4 et 15 kWh. Le rapport entre ces 2 données permet de connaître le COP d’une pompe à chaleur de piscine.

Attention: le COP est calculé dans un environnement normé dont la température extérieure est de 15 degrés (attention aux fabricants qui indiquent un COP calculé dans un autre environnement - souvent dont la température est plus élevée pour un rendement plus « épatant »-). Autrement dit, plus la température de votre région est élevée, et, plus l’atteinte d’une température souhaitée sera courte.

Bon à savoir : Plus le COP est élevé est plus la PAC aura un rendement de qualité. À titre indicatif, une pompe à chaleur de piscine de qualité à un COP supérieur à 3.

Entretien de la pompe à chaleur

Au même titre que l’installation de la pompe à chaleur, l’entretien est un sujet-clé pour tous les futurs propriétaires.

Voici les 4 points-clés à connaître en la matière :

  • Il faut purger votre PAC en hiver pour un rendement optimal
  • La fonction « dégivrage automatique » est un plus pour éviter que l’hiver ne signe l’arrêt de mort de votre PAC
  • Régulièrement jeter un coup d’oeil pour être sûr qu’aucun débris de réduit le rendement de votre PAC
  • En hiver : couper le circuit d’alimentation, couvrir la PAC, libérer les raccords et fermer les accès à l’eau

Comment choisir une pompe à chaleur de piscine ?

Au-delà de tous les éléments cités plus haut à garder en tête, voici les paramètres-clés pour choisir sa pompe à chaleur de piscine. Ce guide d’achat va vous simplifier la vie !

- La puissance votre PAC : Exprimée en kWh, cette caractéristique doit prendre en compte plusieurs paramètres.

- Nous rappelons qu’il faut comparer le COP en se basant sur les mêmes critères, à savoir une température extérieure de 15 degrés. Le COP doit être supérieur à 3 pour un rendement intéressant.

- Le processus de réchauffement de l’eau est lent. En effet, la température ne va augmenter que de 1 à 3 degrés par jour selon les régions. À ce titre, il faut lancer sa PAC pendant quelques jours afin d’obtenir la température voulue (ensuite, il s’agira d’entretenir cette température = consommation énergétique plus faible que lors de la mise en température). Plus la pompe est puissante (COP élevé) et plus la température sera atteinte rapidement. À titre indicatif, nous vous recommandons une PAC dont le COP est de 4 kWh pour un bassin de 30 à 40 m3, de 8 kWh pour un bassin de 40 à 70 m3, et, de 12 kWh au-delà de 70 m3.

- Le débit d’eau de la PAC est également très important. Il s’agit de sa capacité à réchauffer un volume d’eau donné par heure. Ce débit doit OBLIGATOIREMENT être ajusté aux dimensions de la piscine. Il est inutile de choisir une PAC puissante alors que votre bassin est petit.

- Le bruit généré par la PAC doit être pris en compte pour votre confort auditif. Ce score est exprimé en décibels et il varie énormément entre les différents modèles présents sur le marché. Pour rappel, une PAC fonctionne entre 6 et 8 heures par jour…

- La fonction dégivrage est un réel plus pour les personnes qui résident dans une région où les températures chutent lors de la période hivernale. En plus de sauvegarder la durée de vie de la pompe à chaleur, cette fonction offre une autonomie idéale pour votre tranquillité.

- L’échangeur de votre PAC a aussi son importance puisque sa durée de vie en dépend. Notre conseil est le suivant : si l’eau de votre piscine est plutôt acide (pH bas) ou s’il s’agit d’une piscine salée, optez OBLIGATOIREMENT pour un échangeur en titane. Sa résistance est un sacré plus versus un échangeur simple en inox.

- Le type de compresseur est aussi à prendre en compte. Nous vous recommandons de tourner le dos aux compresseurs à piston (trop fragiles et au rendement faible), et d’opter pour les compresseurs « Scroll » (rendement intéressant et activité silencieuse) ou « rotatifs » (puissance optimale et adaptation à toutes les températures).

- La position de la pompe à chaleur. Pour des raisons de confort, il y a des avantages et des inconvénients selon que la PAC soit horizontale ou verticale (voir notre avis dans le paragraphe situé plus haut).

Les marques incontournables sur le marché

Concernant les marques les plus réputées, nous vous proposons ce classement selon la gamme :

  • haut de gamme : Poolex, Zodiac, Fusion, Nirvana (très grandes piscines uniquement) et Hayward
  • Moyen de gamme : Certikin, Fairland, Aqualux, Star ou encore Astral

Trouver une pompe à chaleur par marque :

Comparatif des meilleures pompes à chaleur de piscine (2016)

Modèle

Caractéristiques

Volume du bassin

Prix

Zodiac Power 5

Différents modèles adaptés à tous les volumes

45 kilos

COP de 4,5 kWh en moyenne

Echangeur en titane

Position horizontale

Dégivrage automatique

65 dB

30 m3 —> 5 kWh

40 m3 —> 7 kWh

60 m3 —> 9 kWh

70 m3 —> 11 kWh

1199 euros

1699 euros

2119 euros

2599 euros

Poolex 48 Jetline

39 kilos

COP de 5,8 kWh en moyenne (excellent)

Echangeur en titane

Position horizontale

Dégivrage automatique

32 dB

Maximum : 32 m3

1119 €

Hayward EcoPac 11kw

66 kilos

COP de 4,45 kWh en moyenne

Echangeur en titane

Position horizontale

Dégivrage automatique

42 dB

Compresseur rotatif++

Maximum : 75 m3

1510 €

Eco 3kW

42 kilos

COP de 3,9 kWh en moyenne

Echangeur en titane

Position horizontale

Dégivrage automatique

42 dB

Compresseur rotatif++

Maximum : 15 m3

649 €

Prix d'une pompe à chaleur de piscine

600
(à partir de)

Comme vous avez pu le voir ci-dessus, le prix dépend de la qualité des matériaux, mais aussi du volume traité par la PAC. Dans tous les cas, nous vous recommandons de garder ces chiffres en tête pour réussir votre achat :

  • Volume inférieur à 30 m3 —> entre 600 et 1 000 euros
  • Volume entre 30 m3 et 50 m3 —> entre 1 000 et 2 000 euros
  • Volume supérieur à 60 m3 —> entre 2 000 et 3 000 euros

Attention, les prix suggérés ne concernent que les PAC dédiées aux piscines. Concernant les pompes à chaleur polyvalentes (piscine ET maison), le prix moyen est de 12 000 euros pour un modèle air/eau.

Où acheter une pompe à chaleur de piscine au meilleur prix ?

Vous voilà un expert en matière de pompe à chaleur de piscine ! Concernant votre achat final, nous ne pouvons que vous recommander la plateforme Amazon pour les 4 raisons suivantes :

  • Offre très large, mais ciblée
  • Prix les plus bas du marché + promotions exclusives tout au long de l’année
  • Mise à disposition de toutes les garanties habituelles sans action de votre part
  • Possibilité de consulter les avis et les questions des autres acheteurs

Pompes à chaleur par type :

Pompes à chaleur pour piscine hors-sol